La mère de famille et son fils, revenu vivre récemment chez ses parents, ont dû être hospitalisés après les faits. La question se pose de savoir qui est l'auteur des injections afin d'envisager d'éventuelles poursuites judiciaires. Le parquet a toutefois indiqué lundi que le fils a déjà pu être entendu par la police et, selon ce qu'il explique, c'est bien le père, décédé, qui serait à la base des injections. Le cas échéant, l'action publique serait éteinte. En raison de son état de santé, la mère n'a elle pas encore pu être entendue. (Belga)

La mère de famille et son fils, revenu vivre récemment chez ses parents, ont dû être hospitalisés après les faits. La question se pose de savoir qui est l'auteur des injections afin d'envisager d'éventuelles poursuites judiciaires. Le parquet a toutefois indiqué lundi que le fils a déjà pu être entendu par la police et, selon ce qu'il explique, c'est bien le père, décédé, qui serait à la base des injections. Le cas échéant, l'action publique serait éteinte. En raison de son état de santé, la mère n'a elle pas encore pu être entendue. (Belga)