La chaîne NBC, citant une dizaine de sources gouvernementales, et le Washington Post, se reposant sur quatre responsables, ont rapporté ce week-end que le régime de Kim Jong Un avait pris des mesures pour continuer à dissimuler certains sites nucléaires secrets, y compris depuis le sommet de Singapour du 12 juin lors duquel le dirigeant nord-coréen et le président américain Donald Trump se sont engagés en faveur de la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Selon NBC, le régime a augmenté la production d'uranium enrichi ces derniers mois, parallèlement aux contacts ayant abouti à la rencontre historique et chaleureuse entre les deux hommes. Les services d'espionnage américains auraient obtenu des indices permettant de conclure que, in fine, Kim Jong Un avait l'intention ferme de conserver une partie de son stock nucléaire. Officiellement, la Maison Blanche n'a pas commenté ces informations. Mais le conseiller à la sécurité nationale John Bolton ne les a pas démenties, lors d'un entretien dimanche. "Je dirai seulement ceci: nous utilisons la totalité de nos capacités pour comprendre ce que la Corée du Nord est en train de faire", a dit M. Bolton sur Fox News. (Belga)

La chaîne NBC, citant une dizaine de sources gouvernementales, et le Washington Post, se reposant sur quatre responsables, ont rapporté ce week-end que le régime de Kim Jong Un avait pris des mesures pour continuer à dissimuler certains sites nucléaires secrets, y compris depuis le sommet de Singapour du 12 juin lors duquel le dirigeant nord-coréen et le président américain Donald Trump se sont engagés en faveur de la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Selon NBC, le régime a augmenté la production d'uranium enrichi ces derniers mois, parallèlement aux contacts ayant abouti à la rencontre historique et chaleureuse entre les deux hommes. Les services d'espionnage américains auraient obtenu des indices permettant de conclure que, in fine, Kim Jong Un avait l'intention ferme de conserver une partie de son stock nucléaire. Officiellement, la Maison Blanche n'a pas commenté ces informations. Mais le conseiller à la sécurité nationale John Bolton ne les a pas démenties, lors d'un entretien dimanche. "Je dirai seulement ceci: nous utilisons la totalité de nos capacités pour comprendre ce que la Corée du Nord est en train de faire", a dit M. Bolton sur Fox News. (Belga)