Sur les 100.051 enfants nés en Belgique l'an dernier, un peu plus de 88% ont reçu le nom du père, environ 5% celui de la mère et un peu plus de 7% le double nom (le nom du père suivi de la mère dans 5,6% des cas, celui de la mère suivi du père dans 1,4%). Si, en Flandre, 4,8% des enfants nés en 2019 ont reçu le double nom, ce pourcentage est deux fois plus élevé en Wallonie (9,6% de cas) et plus important encore à Bruxelles (10,4%). (Belga)

Sur les 100.051 enfants nés en Belgique l'an dernier, un peu plus de 88% ont reçu le nom du père, environ 5% celui de la mère et un peu plus de 7% le double nom (le nom du père suivi de la mère dans 5,6% des cas, celui de la mère suivi du père dans 1,4%). Si, en Flandre, 4,8% des enfants nés en 2019 ont reçu le double nom, ce pourcentage est deux fois plus élevé en Wallonie (9,6% de cas) et plus important encore à Bruxelles (10,4%). (Belga)