Le liquidateur, Michel Levy-Morelle, ne peut en effet terminer ses calculs, et ainsi déterminer les sommes qui pourraient encore être versées aux 15 travailleurs licenciés,...

Le liquidateur, Michel Levy-Morelle, ne peut en effet terminer ses calculs, et ainsi déterminer les sommes qui pourraient encore être versées aux 15 travailleurs licenciés, tant qu'une dernière créance n'est pas récupérée. Ces travailleurs n'ont bénéficié, jusqu'à présent, que des indemnités du Fonds de fermeture, soit, pour certains, 5 600 euros au lieu des 70 000 auxquels leur ancienneté leur donnait droit. Rappelons qu'à la fin de 2014, le ministre (CD&V) de la Protection des consommateurs, Kris Peeters (photo), avait décidé de couper les subsides du Crioc, ne laissant pratiquement aucune chance de survie à cette fondation d'utilité publique dépendant quasi exclusivement de fonds fédéraux et européens. Quatre membres du personnel ont, eux, été transférés vers le service d'études pour les organisations de consommateurs logé au sein du SPF Economie.