La fermeture portera peut-être uniquement sur "de larges pans de la frontière" et pas sur toute sa longueur, a-t-il précisé, promettant une annonce "dans les prochains jours". Il avait menacé vendredi dans un tweet de fermer cette frontière dès cette semaine si le Mexique ne mettait pas "fin immédiatement à toute l'immigration clandestine qui arrive aux Etats-Unis". Plusieurs voix, notamment au sein des républicains, se sont ensuite élevées pour le mettre en garde sur les conséquences d'une telle décision pour l'économie américaine. "C'est sûr que cela aura un impact sur l'économie", a reconnu Donald Trump, mais "la sécurité est plus importante", a-t-il jugé. Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a immédiatement exprimé son désaccord. "Fermer la frontière pourrait avoir un impact économique catastrophique sur notre pays et j'espère que nous n'allons pas le faire", a-t-il dit à la presse. (Belga)

La fermeture portera peut-être uniquement sur "de larges pans de la frontière" et pas sur toute sa longueur, a-t-il précisé, promettant une annonce "dans les prochains jours". Il avait menacé vendredi dans un tweet de fermer cette frontière dès cette semaine si le Mexique ne mettait pas "fin immédiatement à toute l'immigration clandestine qui arrive aux Etats-Unis". Plusieurs voix, notamment au sein des républicains, se sont ensuite élevées pour le mettre en garde sur les conséquences d'une telle décision pour l'économie américaine. "C'est sûr que cela aura un impact sur l'économie", a reconnu Donald Trump, mais "la sécurité est plus importante", a-t-il jugé. Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a immédiatement exprimé son désaccord. "Fermer la frontière pourrait avoir un impact économique catastrophique sur notre pays et j'espère que nous n'allons pas le faire", a-t-il dit à la presse. (Belga)