Ce quota concerne des réfugiés sélectionnés par les agences de sécurité et de renseignement américaines dans les camps de l'ONU à travers le monde. Le gouvernement américain prévoit parallèlement de "traiter plus de 280.000 demandes d'asile" classiques en 2019, "qui viendront s'ajouter aux plus de 800.000 demandeurs d'asile qui sont déjà aux Etats-Unis" en attente d'une réponse, a déclaré le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo. (Belga)

Ce quota concerne des réfugiés sélectionnés par les agences de sécurité et de renseignement américaines dans les camps de l'ONU à travers le monde. Le gouvernement américain prévoit parallèlement de "traiter plus de 280.000 demandes d'asile" classiques en 2019, "qui viendront s'ajouter aux plus de 800.000 demandeurs d'asile qui sont déjà aux Etats-Unis" en attente d'une réponse, a déclaré le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo. (Belga)