Ministre de l'Énergie depuis début 2017, Rick Perry quittera ses fonctions à la fin de l'année, avait indiqué Donald Trump jeudi. Officiellement, l'homme s'en va pour mener à bien d'autres projets, mais le rôle qu'il a pu jouer dans l'affaire ukrainienne est sur toutes les lèvres. Les démocrates, qui ont lancé une procédure de destitution visant Donald Trump, ont dans leur viseur un appel entre Donald Trump et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky. Le locataire de la Maison Blanche avait à cette occasion demandé à son homologue d'enquêter sur le fils de son rival démocrate Joe Biden. Rick Perry est accusé d'avoir appuyé ou renforcé le message sans nuance du président américain à son homologue ukrainien. Ils évoquaient également des soupçons de "pressions" exercées par Rick Perry pour faire entrer dans la structure de direction d'une compagnie publique d'énergie ukrainienne de personnes liées à l'avocat personnel de Donald Trump, Rudy Giuliani. (Belga)