"JE N'AI JAMAIS dit à John Bolton que l'aide à l'Ukraine était liée à des enquêtes sur des démocrates, dont les Biden", a écrit sur Twitter le président américain. "Il ne s'en est d'ailleurs jamais plaint au moment de son limogeage très médiatisé", a-t-il insisté, accusant son ancien conseiller, démis de ses fonctions en septembre dernier, de surtout chercher à "vendre un livre". S'appuyant sur le manuscrit de cet ouvrage pas encore publié, le New York Times avance que Donald Trump avait confié à John Bolton son refus de verser une aide militaire de 391 millions de dollars à l'Ukraine, en conflit avec la Russie, tant que Kiev ne lancerait pas une enquête sur le démocrate Joe Biden et sur son fils Hunter, ancien employé d'un groupe gazier ukrainien. Les démocrates ont rapidement réagi à cet article pour réclamer que M. Bolton et d'autres personnes occupant des postes importants au sein de l'administration Trump, dont le directeur de cabinet du président Mick Mulvaney, soient convoqués pour témoigner au procès en destitution du milliardaire, qui a lieu actuellement au Sénat. (Belga)

"JE N'AI JAMAIS dit à John Bolton que l'aide à l'Ukraine était liée à des enquêtes sur des démocrates, dont les Biden", a écrit sur Twitter le président américain. "Il ne s'en est d'ailleurs jamais plaint au moment de son limogeage très médiatisé", a-t-il insisté, accusant son ancien conseiller, démis de ses fonctions en septembre dernier, de surtout chercher à "vendre un livre". S'appuyant sur le manuscrit de cet ouvrage pas encore publié, le New York Times avance que Donald Trump avait confié à John Bolton son refus de verser une aide militaire de 391 millions de dollars à l'Ukraine, en conflit avec la Russie, tant que Kiev ne lancerait pas une enquête sur le démocrate Joe Biden et sur son fils Hunter, ancien employé d'un groupe gazier ukrainien. Les démocrates ont rapidement réagi à cet article pour réclamer que M. Bolton et d'autres personnes occupant des postes importants au sein de l'administration Trump, dont le directeur de cabinet du président Mick Mulvaney, soient convoqués pour témoigner au procès en destitution du milliardaire, qui a lieu actuellement au Sénat. (Belga)