"Cela a été une conversation très amicale au cours de laquelle les deux dirigeants ont discuté des préoccupations de l'Association des nations d'Asie du sud-est (Asean) dans le domaine de la sécurité régionale, en particulier de la menace posée par la Corée du Nord", a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué. La Corée du Nord a procédé samedi à un tir de missile balistique, tir qui a échoué mais a suscité de nombreuses condamnations internationales. Les Etats-Unis venaient de lancer à l'ONU un appel solennel à contrecarrer la "menace nucléaire" de Pyongyang par un renforcement des sanctions internationales. MM. Trump et Duterte ont aussi "discuté du fait que le gouvernement philippin lutte très fortement pour débarrasser son pays de la drogue, un fléau qui affecte de nombreux pays à travers le monde", poursuit le communiqué de la Maison Blanche. M. Duterte a déclenché aux Philippines une guerre contre la drogue qui a fait des milliers de morts et dont la violence est critiquée par Amnesty International et d'autres groupes de défense des droits de l'homme. Le président philippin a réclamé samedi aux dirigeants de l'Asean, réunis à Manille, une réponse unitaire pour lutter contre le trafic de drogue, afin de le détruire "avant qu'il ne détruise nos sociétés". (Belga)

"Cela a été une conversation très amicale au cours de laquelle les deux dirigeants ont discuté des préoccupations de l'Association des nations d'Asie du sud-est (Asean) dans le domaine de la sécurité régionale, en particulier de la menace posée par la Corée du Nord", a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué. La Corée du Nord a procédé samedi à un tir de missile balistique, tir qui a échoué mais a suscité de nombreuses condamnations internationales. Les Etats-Unis venaient de lancer à l'ONU un appel solennel à contrecarrer la "menace nucléaire" de Pyongyang par un renforcement des sanctions internationales. MM. Trump et Duterte ont aussi "discuté du fait que le gouvernement philippin lutte très fortement pour débarrasser son pays de la drogue, un fléau qui affecte de nombreux pays à travers le monde", poursuit le communiqué de la Maison Blanche. M. Duterte a déclenché aux Philippines une guerre contre la drogue qui a fait des milliers de morts et dont la violence est critiquée par Amnesty International et d'autres groupes de défense des droits de l'homme. Le président philippin a réclamé samedi aux dirigeants de l'Asean, réunis à Manille, une réponse unitaire pour lutter contre le trafic de drogue, afin de le détruire "avant qu'il ne détruise nos sociétés". (Belga)