Il ne s'agissait pas d'un problème technique, mais du télescopage entre un test automatique quotidien et un test manuel effectué une fois tous les quatre mois, explique la porte-parole de la centrale de Doel.

La turbine a interprété le test manuel comme une anomalie, ce qui a causé son arrêt automatique comme prévu par les procédures, ajoute la porte-parole d'Electrabel.

L'exploitant a entrepris les démarches correctives. Les inspections et contrôles préalables au redémarrage sont en cours.

Il ne s'agissait pas d'un problème technique, mais du télescopage entre un test automatique quotidien et un test manuel effectué une fois tous les quatre mois, explique la porte-parole de la centrale de Doel. La turbine a interprété le test manuel comme une anomalie, ce qui a causé son arrêt automatique comme prévu par les procédures, ajoute la porte-parole d'Electrabel. L'exploitant a entrepris les démarches correctives. Les inspections et contrôles préalables au redémarrage sont en cours.