Cette initiative, dévoilée en janvier par l'UER, connue pour le célèbre concours de l'Eurovision, regroupe aussi les médias de service public français (France Télévision), allemand (BR-ARD), espagnol (RTVE), finlandais (YLE), irlandais (RTÉ), italien (RAI), portugais (RTP) et suisse (SWI swissinfo.ch), ainsi que la chaîne franco-allemande Arte. Concrètement, chacun de ces médias "pourra sélectionner et publier les contenus de ses homologues via un hub d'information numérique sur mesure, utilisant l'intelligence artificielle pour traduire les articles en plusieurs langues", précise un communiqué. Le public, lui, pourra "accéder à des contenus vérifiés provenant d'autres pays, par un fil d'actualités sélectionnées" affiché sur les pages d'accueil des médias participants ou "en complément de leurs articles". "Les personnes navigant sur francetvinfo.fr pourront, par exemple, consulter la traduction française d'un article publié récemment par YLE, le radiodiffuseur public finlandais, sans quitter le site de France info, tandis que les internautes portugais pourront apprendre, dans leur langue, comment les gouvernements irlandais, espagnol ou italien s'adaptent aux dernières évolutions de l'initiative Covax", le mécanisme mondial de fourniture de vaccins contre le covid-19 aux pays pauvres. Ce partage de contenus numériques, qui fait suite à 60 années d'échanges d'actualités vidéo entre les membres de l'UER, permettra d'ouvrir "une fenêtre sur le reste du continent" et d'offrir "un contrepoids aux campagnes de désinformation visant à exploiter et polariser les clivages entre communautés", souligne le communiqué. Cette initiative s'accompagne d'une deuxième offre paneuropéenne de contenus vidéos (documentaires, reportages, etc.), lancée en avril et coordonnée par ARTE, la "Collection européenne", à laquelle participent les médias français France Télévisions, allemands ARD et ZDF, et suisse SSR. (Belga)

Cette initiative, dévoilée en janvier par l'UER, connue pour le célèbre concours de l'Eurovision, regroupe aussi les médias de service public français (France Télévision), allemand (BR-ARD), espagnol (RTVE), finlandais (YLE), irlandais (RTÉ), italien (RAI), portugais (RTP) et suisse (SWI swissinfo.ch), ainsi que la chaîne franco-allemande Arte. Concrètement, chacun de ces médias "pourra sélectionner et publier les contenus de ses homologues via un hub d'information numérique sur mesure, utilisant l'intelligence artificielle pour traduire les articles en plusieurs langues", précise un communiqué. Le public, lui, pourra "accéder à des contenus vérifiés provenant d'autres pays, par un fil d'actualités sélectionnées" affiché sur les pages d'accueil des médias participants ou "en complément de leurs articles". "Les personnes navigant sur francetvinfo.fr pourront, par exemple, consulter la traduction française d'un article publié récemment par YLE, le radiodiffuseur public finlandais, sans quitter le site de France info, tandis que les internautes portugais pourront apprendre, dans leur langue, comment les gouvernements irlandais, espagnol ou italien s'adaptent aux dernières évolutions de l'initiative Covax", le mécanisme mondial de fourniture de vaccins contre le covid-19 aux pays pauvres. Ce partage de contenus numériques, qui fait suite à 60 années d'échanges d'actualités vidéo entre les membres de l'UER, permettra d'ouvrir "une fenêtre sur le reste du continent" et d'offrir "un contrepoids aux campagnes de désinformation visant à exploiter et polariser les clivages entre communautés", souligne le communiqué. Cette initiative s'accompagne d'une deuxième offre paneuropéenne de contenus vidéos (documentaires, reportages, etc.), lancée en avril et coordonnée par ARTE, la "Collection européenne", à laquelle participent les médias français France Télévisions, allemands ARD et ZDF, et suisse SSR. (Belga)