"Il y a eu huit arrestations judiciaires et deux arrestations administratives", indique la porte-parole de la police Amal Ihkan. Des émeutes de petite ampleur avaient déjà eu lieu devant l'ambassade située boulevard Reyers à Schaerbeek mercredi après-midi, donnant lieu à l'interpellation de quatre manifestants. Une septantaine de ressortissants guinéens ont également manifesté jeudi en fin de matinée devant le Berlaymont, dans le quartier européen à Bruxelles. Les forces de l'ordre avaient alors fait usage de gaz lacrymogène et d'un canon à eau pour les repousser sur la rue de la Loi. Le président guinéen sortant, Alpha Condé, a gagné la présidentielle du 18 octobre avec 59,49% des voix, selon les résultats provisoires annoncés samedi par la commission électorale, remportant ainsi un troisième mandat très controversé. Son principal opposant, Cellou Dalein Diallo, avait annoncé lundi après-midi sa victoire à la présidentielle, provoquant des affrontements à travers le pays. (Belga)

"Il y a eu huit arrestations judiciaires et deux arrestations administratives", indique la porte-parole de la police Amal Ihkan. Des émeutes de petite ampleur avaient déjà eu lieu devant l'ambassade située boulevard Reyers à Schaerbeek mercredi après-midi, donnant lieu à l'interpellation de quatre manifestants. Une septantaine de ressortissants guinéens ont également manifesté jeudi en fin de matinée devant le Berlaymont, dans le quartier européen à Bruxelles. Les forces de l'ordre avaient alors fait usage de gaz lacrymogène et d'un canon à eau pour les repousser sur la rue de la Loi. Le président guinéen sortant, Alpha Condé, a gagné la présidentielle du 18 octobre avec 59,49% des voix, selon les résultats provisoires annoncés samedi par la commission électorale, remportant ainsi un troisième mandat très controversé. Son principal opposant, Cellou Dalein Diallo, avait annoncé lundi après-midi sa victoire à la présidentielle, provoquant des affrontements à travers le pays. (Belga)