Les autorités indonésiennes ont décrété lundi matin l'alerte maximale à Bali en raison des émissions de cendres et de fumées du volcan Agung à Bali, faisant craindre une éruption imminente.

L'aéroport international de Denpasar a été fermé pour une période de 18 heures au moins. Tous les vols ont été annulés. Environ 6.000 passagers sont ainsi bloqués sur l'île paradisiaque.

Le tour-opérateur belge compte 28 vacanciers à Bili, dont "10 devaient normalement revenir aujourd'hui", indique une porte-parole. "Ils devront prolonger leur séjour à l'hôtel. (...) Ils ne sont pas en danger, un périmètre de sécurité ayant été mis en place autour du volcan", précise-t-elle, ajoutant que Tui suit de près la situation avec les autorités locales.

Thomas Cook comptabilise une dizaine de clients sur l'île indonésienne. Ces derniers ne sont eux "pas impactés". "Un périmètre d'une dizaine de kilomètres a été tracé autour du volcan, mais sinon les voyageurs ne ressentent aucune conséquence. Bali est habitué à gérer ce genre de situation."

Il est prévu que cinq Belges se rendent à Bali avec Thomas Cook à la fin de cette semaine mais la confirmation du voyage dépend des compagnies aériennes. Le tour-opérateur signale qu'aucun d'entre eux n'a encore demandé à annuler son voyage.

Les autorités indonésiennes ont décrété lundi matin l'alerte maximale à Bali en raison des émissions de cendres et de fumées du volcan Agung à Bali, faisant craindre une éruption imminente. L'aéroport international de Denpasar a été fermé pour une période de 18 heures au moins. Tous les vols ont été annulés. Environ 6.000 passagers sont ainsi bloqués sur l'île paradisiaque. Le tour-opérateur belge compte 28 vacanciers à Bili, dont "10 devaient normalement revenir aujourd'hui", indique une porte-parole. "Ils devront prolonger leur séjour à l'hôtel. (...) Ils ne sont pas en danger, un périmètre de sécurité ayant été mis en place autour du volcan", précise-t-elle, ajoutant que Tui suit de près la situation avec les autorités locales. Thomas Cook comptabilise une dizaine de clients sur l'île indonésienne. Ces derniers ne sont eux "pas impactés". "Un périmètre d'une dizaine de kilomètres a été tracé autour du volcan, mais sinon les voyageurs ne ressentent aucune conséquence. Bali est habitué à gérer ce genre de situation." Il est prévu que cinq Belges se rendent à Bali avec Thomas Cook à la fin de cette semaine mais la confirmation du voyage dépend des compagnies aériennes. Le tour-opérateur signale qu'aucun d'entre eux n'a encore demandé à annuler son voyage.