L'homme a quitté sa cellule de la prison de Saint-Quentin-Fallavier peu avant 08h00 mercredi en direction du palais de justice de Grenoble, où il a été entendu par deux juges d'instruction. Après cette audition, le convoi est sorti du palais de justice pour se rendre au domicile de la famille Lelandais à Domessin, où les enquêteurs et le magistrat ainsi que le suspect se sont arrêtés une trentaine de minutes. La douzaine de véhicules a ensuite continué sa route vers les gorges de Chailles, en Savoie. La commune de Saint Franc, où avaient toujours lieu les fouilles vers 15h, se situe à une vingtaine de minutes de route du lieu de la disparition de la fillette. Une conférence de presse du procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, doit se tenir dans l'après-midi, a annoncé la gendarmerie, citée par l'AFP. La petite Maëlys, 9 ans, a disparu dans la nuit du 26 au 27 août lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin. (Belga)

L'homme a quitté sa cellule de la prison de Saint-Quentin-Fallavier peu avant 08h00 mercredi en direction du palais de justice de Grenoble, où il a été entendu par deux juges d'instruction. Après cette audition, le convoi est sorti du palais de justice pour se rendre au domicile de la famille Lelandais à Domessin, où les enquêteurs et le magistrat ainsi que le suspect se sont arrêtés une trentaine de minutes. La douzaine de véhicules a ensuite continué sa route vers les gorges de Chailles, en Savoie. La commune de Saint Franc, où avaient toujours lieu les fouilles vers 15h, se situe à une vingtaine de minutes de route du lieu de la disparition de la fillette. Une conférence de presse du procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, doit se tenir dans l'après-midi, a annoncé la gendarmerie, citée par l'AFP. La petite Maëlys, 9 ans, a disparu dans la nuit du 26 au 27 août lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin. (Belga)