Plusieurs unités de la police australienne et la communauté de Byron Bay ont mené différentes missions de recherche depuis l'alerte de la disparition du Belge. De nouvelles opérations ont été effectuées cette semaine près de la zone du phare de Byron Bay et trois policiers belges (deux enquêteurs de la police judiciaire fédérale Hal-Vilvorde et un de la cellule des personnes disparues) ont participé à l'enquête ces derniers jours, en qualité d'observateurs. Dave Roptell, responsable de la police de Byron Bay, remercie la communauté locale et les volontaires qui ont apporté leur aide aux enquêteurs et soutenu la famille du Belge. "Ce sont des moments comme celui-ci qui montrent la force de notre communauté", indique-t-il. Théo Hayez (18 ans), originaire de Overijse, a été aperçu pour la dernière fois le 31 mai dans la station balnéaire de Byron Bay, sur la côte est de l'Australie. Depuis lors, les recherches de grande ampleur n'ont livré aucun résultat. (Belga)

Plusieurs unités de la police australienne et la communauté de Byron Bay ont mené différentes missions de recherche depuis l'alerte de la disparition du Belge. De nouvelles opérations ont été effectuées cette semaine près de la zone du phare de Byron Bay et trois policiers belges (deux enquêteurs de la police judiciaire fédérale Hal-Vilvorde et un de la cellule des personnes disparues) ont participé à l'enquête ces derniers jours, en qualité d'observateurs. Dave Roptell, responsable de la police de Byron Bay, remercie la communauté locale et les volontaires qui ont apporté leur aide aux enquêteurs et soutenu la famille du Belge. "Ce sont des moments comme celui-ci qui montrent la force de notre communauté", indique-t-il. Théo Hayez (18 ans), originaire de Overijse, a été aperçu pour la dernière fois le 31 mai dans la station balnéaire de Byron Bay, sur la côte est de l'Australie. Depuis lors, les recherches de grande ampleur n'ont livré aucun résultat. (Belga)