Il venait de s'entretenir avec la numéro trois de la diplomatie américaine Victoria Nuland, que la Russie a autorisé à venir pour trois jours d'entretiens avec des responsables russes bien qu'elle soit sur une liste de personnes bannies du pays. En échange, Washington a délivré un visa à un haut diplomate russe en charge des pourparlers sur le désarmement, Konstantin Vorontsov. Selon Sergueï Riabkov, l'un des principaux thèmes abordés mardi a été celui des visas et du travail consulaire, fortement perturbé par plusieurs vagues d'expulsions croisées de diplomates. Si la question a été évoquée "très franchement" avec la diplomatie américaine, la situation "ne s'est pas améliorée", a relevé Sergueï Riabkov. Victoria Nuland avait, de son côté, indiqué lundi que le thème principal des discussions serait l'instauration de relations "stables et prévisibles" entre les deux pays. "Je suis heureuse d'être de nouveau en Russie pour m'occuper de nos relations bilatérales", a-t-elle indiqué mardi après sa rencontre avec le vice-ministre russe. Moscou et Washington s'opposent sur un nombre toujours croissant de dossiers: crises internationales, affaires d'ingérence électorale, cyberattaques, espionnage etc. Mais les deux puissances tentent de relancer leur dialogue sur des sujets jugés d'intérêt commun. Fin septembre, elles ont parlé à Genève de parité stratégique et de contrôle des armements. (Belga)

Il venait de s'entretenir avec la numéro trois de la diplomatie américaine Victoria Nuland, que la Russie a autorisé à venir pour trois jours d'entretiens avec des responsables russes bien qu'elle soit sur une liste de personnes bannies du pays. En échange, Washington a délivré un visa à un haut diplomate russe en charge des pourparlers sur le désarmement, Konstantin Vorontsov. Selon Sergueï Riabkov, l'un des principaux thèmes abordés mardi a été celui des visas et du travail consulaire, fortement perturbé par plusieurs vagues d'expulsions croisées de diplomates. Si la question a été évoquée "très franchement" avec la diplomatie américaine, la situation "ne s'est pas améliorée", a relevé Sergueï Riabkov. Victoria Nuland avait, de son côté, indiqué lundi que le thème principal des discussions serait l'instauration de relations "stables et prévisibles" entre les deux pays. "Je suis heureuse d'être de nouveau en Russie pour m'occuper de nos relations bilatérales", a-t-elle indiqué mardi après sa rencontre avec le vice-ministre russe. Moscou et Washington s'opposent sur un nombre toujours croissant de dossiers: crises internationales, affaires d'ingérence électorale, cyberattaques, espionnage etc. Mais les deux puissances tentent de relancer leur dialogue sur des sujets jugés d'intérêt commun. Fin septembre, elles ont parlé à Genève de parité stratégique et de contrôle des armements. (Belga)