Répondant aux règles de distanciation sociale recommandées par les autorités sanitaires, le restaurant éphémère multi-étoilé dans les airs accueille huit tables rondes réparties autour d'une cuisine centrale de quatre mètres de long, où évoluent chef et brigade. Trois mètres séparent chacune des tables et plus d'un mètre distancie chaque convive. Auparavant, le concept imaginé en 2006 permettait à 22 convives autour d'une seule grande table de découvrir les créations d'un chef de renommée. Parmi les chefs qui fouleront le plancher des nouvelles cuisines suspendues figurent David Martin ("La Paix"**), Pierre Résimont ("L'Eau Vive"**), Karen Torosyan ("Bozar"*), Isabelle Arpin ("Isabelle Arpin") ou encore Alain Bianchin ("Alain Bianchin"*). Un menu cinq services (295 euros) sera quotidiennement orchestré, cuisiné et servi par le chef gastronomique du jour à midi, 19h00 et 21h30. La Ville de Bruxelles, avec laquelle collaborent les organisateurs de l'événement, avait demandé ce haut-lieu bruxellois pour y attirer le public du centre et permettre d'apprécier le piétonnier terminé. (Belga)

Répondant aux règles de distanciation sociale recommandées par les autorités sanitaires, le restaurant éphémère multi-étoilé dans les airs accueille huit tables rondes réparties autour d'une cuisine centrale de quatre mètres de long, où évoluent chef et brigade. Trois mètres séparent chacune des tables et plus d'un mètre distancie chaque convive. Auparavant, le concept imaginé en 2006 permettait à 22 convives autour d'une seule grande table de découvrir les créations d'un chef de renommée. Parmi les chefs qui fouleront le plancher des nouvelles cuisines suspendues figurent David Martin ("La Paix"**), Pierre Résimont ("L'Eau Vive"**), Karen Torosyan ("Bozar"*), Isabelle Arpin ("Isabelle Arpin") ou encore Alain Bianchin ("Alain Bianchin"*). Un menu cinq services (295 euros) sera quotidiennement orchestré, cuisiné et servi par le chef gastronomique du jour à midi, 19h00 et 21h30. La Ville de Bruxelles, avec laquelle collaborent les organisateurs de l'événement, avait demandé ce haut-lieu bruxellois pour y attirer le public du centre et permettre d'apprécier le piétonnier terminé. (Belga)