En cas de victoire contre le 46e du classement FIFA, les Belges réussiraient un 15 sur 15 à mi-parcours. Les troupes de Roberto Martinez seraient alors bien lancés vers le Mondial de l'année prochaine en Russie. Le match amical de mardi contre le pays organisateur, au stade olympique de Sotchi, constitue une occasion idéale de déjà respirer l'air russe. Mais la Grèce, deuxième du groupe et sur le papier l'adversaire le plus dangereux du groupe, et les blessures ne laissent pas tranquille le sélectionneur national. "C'est notre plus gros test jusqu'ici. Nous devrons être au mieux. Personne ne pense qu'il s'agira d'un match facile", a prévenu Martinez vendredi. Aux côtés des blessés Eden Hazard et Thomas Meunier, il y a aussi des interrogations concernant Kevin De Bruyne. L'ailier de Manchester City s'est blessé à l'aine jeudi et est incertain pour la rencontre. Vraisemblablement, Martinez ne prendra pas de risque. Si De Bruyne ne devait pas jouer, le sélectionneur devrait bricoler un nouveau onze. En défense, Thibaut Courtois devrait avoir devant lui une défense à trois, avec Jan Vertonghen, Laurent Ciman et Toby Alderweireld. Thomas Foket est le favori pour remplacer Meunier sur le flanc droit, mais le sélectionneur a cité aussi le nom Nacer Chadli. A gauche, Carrasco jouera à son poste désormais habituel en équipe nationale. Dans l'axe, Martinez semble opter pour Axel Witsel et Radja Nainggolan. En attaque, Kevin Mirallas semble en pole position pour remplacer De Bruyne. De l'autre côté, on retrouvera Dries Mertens en soutien de Romelu Lukaku,meilleur buteur de la Premier League avec 21 buts. (Belga)

En cas de victoire contre le 46e du classement FIFA, les Belges réussiraient un 15 sur 15 à mi-parcours. Les troupes de Roberto Martinez seraient alors bien lancés vers le Mondial de l'année prochaine en Russie. Le match amical de mardi contre le pays organisateur, au stade olympique de Sotchi, constitue une occasion idéale de déjà respirer l'air russe. Mais la Grèce, deuxième du groupe et sur le papier l'adversaire le plus dangereux du groupe, et les blessures ne laissent pas tranquille le sélectionneur national. "C'est notre plus gros test jusqu'ici. Nous devrons être au mieux. Personne ne pense qu'il s'agira d'un match facile", a prévenu Martinez vendredi. Aux côtés des blessés Eden Hazard et Thomas Meunier, il y a aussi des interrogations concernant Kevin De Bruyne. L'ailier de Manchester City s'est blessé à l'aine jeudi et est incertain pour la rencontre. Vraisemblablement, Martinez ne prendra pas de risque. Si De Bruyne ne devait pas jouer, le sélectionneur devrait bricoler un nouveau onze. En défense, Thibaut Courtois devrait avoir devant lui une défense à trois, avec Jan Vertonghen, Laurent Ciman et Toby Alderweireld. Thomas Foket est le favori pour remplacer Meunier sur le flanc droit, mais le sélectionneur a cité aussi le nom Nacer Chadli. A gauche, Carrasco jouera à son poste désormais habituel en équipe nationale. Dans l'axe, Martinez semble opter pour Axel Witsel et Radja Nainggolan. En attaque, Kevin Mirallas semble en pole position pour remplacer De Bruyne. De l'autre côté, on retrouvera Dries Mertens en soutien de Romelu Lukaku,meilleur buteur de la Premier League avec 21 buts. (Belga)