Ces mesures et d'autres pourraient intégrer le futur pacte interfédéral de relance que négocient le gouvernement fédéral et les entités fédérées. Le CD&V est comme d'autres demandeur d'une disparition de l'écart salarial à l'horizon 2018.

Selon Kris Peeters, on pourrait partir de l'écart de 5,1% relevé par le Conseil central de l'Economie comme base de départ des discussions.

De retour de Vilnius, où il participait à une réunion européenne, le premier ministre a fait part d'une proposition de compromis qu'il avait déposée.

La proposition inclut une diminution à 6% de la TVA sur l'électricité, une idée défendue par le sp.a et l'Open Vld, mais rejetée par le CD&V et qui suscite aussi des réticences au PS. Cette mesure permettrait d'améliorer la compétitivité du pays de 0,42% par rapport à l'étranger. Autre piste: une diminution des charges pour les entreprises qui doit favoriser une réduction de l'écart salarial. Le premier ministre s'est dit prêt à couler cette diminution dans une loi.

Ces mesures et d'autres pourraient intégrer le futur pacte interfédéral de relance que négocient le gouvernement fédéral et les entités fédérées. Le CD&V est comme d'autres demandeur d'une disparition de l'écart salarial à l'horizon 2018. Selon Kris Peeters, on pourrait partir de l'écart de 5,1% relevé par le Conseil central de l'Economie comme base de départ des discussions. De retour de Vilnius, où il participait à une réunion européenne, le premier ministre a fait part d'une proposition de compromis qu'il avait déposée. La proposition inclut une diminution à 6% de la TVA sur l'électricité, une idée défendue par le sp.a et l'Open Vld, mais rejetée par le CD&V et qui suscite aussi des réticences au PS. Cette mesure permettrait d'améliorer la compétitivité du pays de 0,42% par rapport à l'étranger. Autre piste: une diminution des charges pour les entreprises qui doit favoriser une réduction de l'écart salarial. Le premier ministre s'est dit prêt à couler cette diminution dans une loi.