"Les déplacer aurait été trop dangereux, c'est pourquoi nous avons décidé de les enterrer avant de les faire exploser", a expliqué le porte-parole de la police anversoise Wouter Bruyns. "Il n'y a aucun risque pour les alentours et donc aucune raison de paniquer." (Belga)

"Les déplacer aurait été trop dangereux, c'est pourquoi nous avons décidé de les enterrer avant de les faire exploser", a expliqué le porte-parole de la police anversoise Wouter Bruyns. "Il n'y a aucun risque pour les alentours et donc aucune raison de paniquer." (Belga)