Deux individus se sont introduits jeudi vers 23 heures dans la Pizzeria Del Sol à Hornu. Les auteurs portaient un gilet pare-balle et étaient armés d'un riot-gun et d'un fusil-mitrailleur. Ils ont forcé la gérante du restaurant à les accompagner au coffre-fort dont ils ont forcé l'ouverture en tirant avec le riot-gun. Le coffre était vide. Les auteurs ont alors porté des coups à la gérante avant de s'emparer de l'argent de la caisse principale du restaurant pour un montant de 500 à 600 euros. Deux autres personnes présentes dans le restaurant ont reçu des coups portés par les braqueurs. Les caméras urbaines ont permis une intervention rapide de la police qui est arrivée sur les lieux au moment où les auteurs prenaient la fuite dans une voiture BMW. Une course-poursuite s'est alors engagée sur le territoire belge et s'est terminée aux environs de Bavay, en France. Les quatre pneus de la voiture de braqueurs ont été crevés par une herse routière installée par les policiers français, qui avaient organisé des barrages sur les routes susceptibles d'être empruntées par les auteurs, toujours poursuivis par les policiers belges. Malgré leurs pneus crevés, les auteurs ne se sont pas arrêtés et ont tiré en direction des policiers belges. Leur voiture a terminé sa course sur une berme centrale à Bavay. Les deux hommes se sont enfuis à pied. Ils ont été rapidement interpellés en possession de leur butin. Le dossier a été confié la PFJ de Mons. Un juge d'instruction a été saisi. Les deux auteurs, de 21 et 22 ans et originaires Frameries, sont connus de la justice pour des faits de petite délinquance. Ils ont été privés de liberté en France. Les deux individus ont été inculpés pour vol avec violence. La justice belge attend la dénonciation officielle des autorités françaises pour les faits commis en France. Le juge d'instruction devrait délivrer un mandat d'arrêt européen pour organiser la remise des suspects aux autorités belges. Les trois victimes du vol à main armée dans le restaurant ont été légèrement blessées. Les policiers n'ont pas été blessés. (Belga)

Deux individus se sont introduits jeudi vers 23 heures dans la Pizzeria Del Sol à Hornu. Les auteurs portaient un gilet pare-balle et étaient armés d'un riot-gun et d'un fusil-mitrailleur. Ils ont forcé la gérante du restaurant à les accompagner au coffre-fort dont ils ont forcé l'ouverture en tirant avec le riot-gun. Le coffre était vide. Les auteurs ont alors porté des coups à la gérante avant de s'emparer de l'argent de la caisse principale du restaurant pour un montant de 500 à 600 euros. Deux autres personnes présentes dans le restaurant ont reçu des coups portés par les braqueurs. Les caméras urbaines ont permis une intervention rapide de la police qui est arrivée sur les lieux au moment où les auteurs prenaient la fuite dans une voiture BMW. Une course-poursuite s'est alors engagée sur le territoire belge et s'est terminée aux environs de Bavay, en France. Les quatre pneus de la voiture de braqueurs ont été crevés par une herse routière installée par les policiers français, qui avaient organisé des barrages sur les routes susceptibles d'être empruntées par les auteurs, toujours poursuivis par les policiers belges. Malgré leurs pneus crevés, les auteurs ne se sont pas arrêtés et ont tiré en direction des policiers belges. Leur voiture a terminé sa course sur une berme centrale à Bavay. Les deux hommes se sont enfuis à pied. Ils ont été rapidement interpellés en possession de leur butin. Le dossier a été confié la PFJ de Mons. Un juge d'instruction a été saisi. Les deux auteurs, de 21 et 22 ans et originaires Frameries, sont connus de la justice pour des faits de petite délinquance. Ils ont été privés de liberté en France. Les deux individus ont été inculpés pour vol avec violence. La justice belge attend la dénonciation officielle des autorités françaises pour les faits commis en France. Le juge d'instruction devrait délivrer un mandat d'arrêt européen pour organiser la remise des suspects aux autorités belges. Les trois victimes du vol à main armée dans le restaurant ont été légèrement blessées. Les policiers n'ont pas été blessés. (Belga)