"Il s'agit d'une action parmi d'autres que nous entreprenons cette semaine, qui sera notre première semaine bruxelloise d'actions contre la haine et le racisme", a précisé le président du CCIB. "Nous organisons des réunions ou des conférences à cinq endroits de Bruxelles qui jouent un rôle dans la lutte contre le racisme. Ce dimanche, c'était devant le palais de justice car si les citoyens victimes de haine ou de racisme ne peuvent compter sur la justice, où peuvent-ils aller?

" 'Trop is te veel' n'a pas été choisi par hasard comme devise, poursuit Mustapha Chairi. "Le racisme envers la présentatrice météo de la RTBF Cécile Djunga n'est qu'un exemple des agressions racistes et islamophobes trop nombreuses commises ces derniers mois. Ces agressions ont explosé ou ont été rendues davantage publiques. C'est bien que quelqu'un comme Mme Djunga révèle ces faits afin que d'autres victimes, qui n'osent pas parler, puissent se reconnaître en elle et constatent le soutien qu'elle reçoit."

Le président du CCIB a également fustigé l'inaction des différents gouvernements du pays. "On nous promet depuis des années un plan interfédéral contre le racisme et la discrimination mais il n'a toujours pas abouti."

"Il s'agit d'une action parmi d'autres que nous entreprenons cette semaine, qui sera notre première semaine bruxelloise d'actions contre la haine et le racisme", a précisé le président du CCIB. "Nous organisons des réunions ou des conférences à cinq endroits de Bruxelles qui jouent un rôle dans la lutte contre le racisme. Ce dimanche, c'était devant le palais de justice car si les citoyens victimes de haine ou de racisme ne peuvent compter sur la justice, où peuvent-ils aller? " 'Trop is te veel' n'a pas été choisi par hasard comme devise, poursuit Mustapha Chairi. "Le racisme envers la présentatrice météo de la RTBF Cécile Djunga n'est qu'un exemple des agressions racistes et islamophobes trop nombreuses commises ces derniers mois. Ces agressions ont explosé ou ont été rendues davantage publiques. C'est bien que quelqu'un comme Mme Djunga révèle ces faits afin que d'autres victimes, qui n'osent pas parler, puissent se reconnaître en elle et constatent le soutien qu'elle reçoit." Le président du CCIB a également fustigé l'inaction des différents gouvernements du pays. "On nous promet depuis des années un plan interfédéral contre le racisme et la discrimination mais il n'a toujours pas abouti."