Le nombre de cas d'Omicron double tous les 1,5 à 3 jours dans les pays où il est présent, selon l'agence de santé des Nations Unies. Ce nouveau variant a un "avantage de croissance substantiel" par rapport à Delta. Omicron devrait bientôt devenir le variant dominant dans ces pays. L'OMS a précisé ne pas encore savoir clairement expliquer le taux de croissance rapide d'Omicron: une transmissibilité intrinsèque accrue, une plus grande capacité à échapper à l'immunité contre les vaccins ou aux infections antérieures, ou une combinaison de ces facteurs. "Il existe encore des données limitées sur la gravité clinique d'Omicron", ajoute l'organisation. "Plus de données sont nécessaires pour comprendre le profil de gravité et comment cette gravité est affectée par la vaccination et l'immunité préexistante." "Les hospitalisations au Royaume-Uni et en Afrique du Sud continuent d'augmenter et, étant donné l'augmentation rapide du nombre de cas, il est possible que de nombreux systèmes de santé soient rapidement débordés", avertit l'OMS. (Belga)

Le nombre de cas d'Omicron double tous les 1,5 à 3 jours dans les pays où il est présent, selon l'agence de santé des Nations Unies. Ce nouveau variant a un "avantage de croissance substantiel" par rapport à Delta. Omicron devrait bientôt devenir le variant dominant dans ces pays. L'OMS a précisé ne pas encore savoir clairement expliquer le taux de croissance rapide d'Omicron: une transmissibilité intrinsèque accrue, une plus grande capacité à échapper à l'immunité contre les vaccins ou aux infections antérieures, ou une combinaison de ces facteurs. "Il existe encore des données limitées sur la gravité clinique d'Omicron", ajoute l'organisation. "Plus de données sont nécessaires pour comprendre le profil de gravité et comment cette gravité est affectée par la vaccination et l'immunité préexistante." "Les hospitalisations au Royaume-Uni et en Afrique du Sud continuent d'augmenter et, étant donné l'augmentation rapide du nombre de cas, il est possible que de nombreux systèmes de santé soient rapidement débordés", avertit l'OMS. (Belga)