Dans son rapport "Wiping out the boreal" (S'essuyer avec la forêt boréale), Greenpeace décrit la façon dont Essity s'approvisionne auprès de sociétés d'abattage qui n'hésitent pas à anéantir les forêts du Grand Nord. "Il est absurde que cette forêt magnifique et vitale sur le plan écologique soit détruite pour en faire des produits jetables! Essity est un leader mondial dans la fabrication de mouchoirs et de papier toilette mais ne parvient pas à faire preuve de leadership dans la lutte urgente pour la sauvegarde des forêts boréales", s'indigne Jeroen Verhoeven, expert Forêt chez Greenpeace Belgique. "Essity détruit des morceaux entiers de la forêt boréale. Si l'entreprise veut maintenir sa réputation, elle doit agir d'urgence pour assainir sa chaîne d'approvisionnement", déplore pour sa part Jeroen Verhoeven, chargé de la campagne Ecosystèmes chez Greenpeace Belgique. Derrière l'appellation Essity, se trouvent des marques telles que Lotus, Edet, Cushelle et Colhogar, bien connues du grand public. Greenpeace exige dès lors que l'entreprise Essity prenne ses responsabilités afin qu'elle ne forme plus une menace pour la forêt boréale, "véritable couronne verte de notre planète." Représentant près d'un tiers de l'ensemble des forêts du globe, la forêt boréale joue un rôle-clé dans la protection de la biodiversité et du climat sur Terre. Pourtant, moins de 3% de cette forêt bénéficient d'une protection, regrette encore Greenpeace. (Belga)

Dans son rapport "Wiping out the boreal" (S'essuyer avec la forêt boréale), Greenpeace décrit la façon dont Essity s'approvisionne auprès de sociétés d'abattage qui n'hésitent pas à anéantir les forêts du Grand Nord. "Il est absurde que cette forêt magnifique et vitale sur le plan écologique soit détruite pour en faire des produits jetables! Essity est un leader mondial dans la fabrication de mouchoirs et de papier toilette mais ne parvient pas à faire preuve de leadership dans la lutte urgente pour la sauvegarde des forêts boréales", s'indigne Jeroen Verhoeven, expert Forêt chez Greenpeace Belgique. "Essity détruit des morceaux entiers de la forêt boréale. Si l'entreprise veut maintenir sa réputation, elle doit agir d'urgence pour assainir sa chaîne d'approvisionnement", déplore pour sa part Jeroen Verhoeven, chargé de la campagne Ecosystèmes chez Greenpeace Belgique. Derrière l'appellation Essity, se trouvent des marques telles que Lotus, Edet, Cushelle et Colhogar, bien connues du grand public. Greenpeace exige dès lors que l'entreprise Essity prenne ses responsabilités afin qu'elle ne forme plus une menace pour la forêt boréale, "véritable couronne verte de notre planète." Représentant près d'un tiers de l'ensemble des forêts du globe, la forêt boréale joue un rôle-clé dans la protection de la biodiversité et du climat sur Terre. Pourtant, moins de 3% de cette forêt bénéficient d'une protection, regrette encore Greenpeace. (Belga)