Ces vétérans, sous le nom de "Task Force Pineapple", ne font pas officiellement partie des forces américaines dans la capitale afghane, mais ont toutefois agi de concert avec ces dernières et l'ambassade à Kaboul. Ils ont amené les gens à l'aéroport, qui est contrôlé par les Américains, par petits groupes. Au moins 500 personnes étaient concernées, dont d'anciens membres des unités spéciales des forces armées afghanes et leurs familles. Plus de 130 personnes avaient déjà été amenées à l'aéroport la nuit précédente. L'opération de sauvetage avait commencé à la mi-août, après que le lieutenant colonel Mann a reçu des messages désespérés - peu après la prise de Kaboul par les talibans - de la part d'un ancien commando afghan avec lequel il avait combattu et qui attendait toujours un visa pour entrer aux États-Unis. Le lieutenant colonel avait alors décidé de le faire sortir clandestinement du pays. Finalement, des centaines d'autres personnes ont également été prises en charge par le "Pineapple Express", rapporte ABC. (Belga)

Ces vétérans, sous le nom de "Task Force Pineapple", ne font pas officiellement partie des forces américaines dans la capitale afghane, mais ont toutefois agi de concert avec ces dernières et l'ambassade à Kaboul. Ils ont amené les gens à l'aéroport, qui est contrôlé par les Américains, par petits groupes. Au moins 500 personnes étaient concernées, dont d'anciens membres des unités spéciales des forces armées afghanes et leurs familles. Plus de 130 personnes avaient déjà été amenées à l'aéroport la nuit précédente. L'opération de sauvetage avait commencé à la mi-août, après que le lieutenant colonel Mann a reçu des messages désespérés - peu après la prise de Kaboul par les talibans - de la part d'un ancien commando afghan avec lequel il avait combattu et qui attendait toujours un visa pour entrer aux États-Unis. Le lieutenant colonel avait alors décidé de le faire sortir clandestinement du pays. Finalement, des centaines d'autres personnes ont également été prises en charge par le "Pineapple Express", rapporte ABC. (Belga)