L'action se déroule délibérément à Bruxelles à l'approche des élections au parlement européen à la fin mai 2019. "Power of Art House appelle ainsi les politiques européens à assumer leurs responsabilités face aux disparitions d'enfants réfugiés et à faire de ce problème l'une des priorités de l'agenda politique", a expliqué l'organisation lundi dans un communiqué de presse. Selon Europol, un grand nombre de ces enfants réfugiés seraient tombés entre les mains d'organisations criminelles qui maltraitent les mineurs. Dans le meilleur des cas, les enfants ont depuis été pris en charge par leur famille, mais il est à craindre que nombre d'entre eux soient exploités au sein d'un réseau de prostitution, selon l'organisation. Les vêtements pour enfants dorés seront déposés à quatre endroits différents au centre de Bruxelles et pour former ainsi un chemin symbolique depuis l'avenue Simon-Bolivar (près de la gare de Bruxelles-Nord), où vivent de nombreux réfugiés, en passant par la place de la Monnaie, le long du carrefour de l'Europe jusqu'au Square De Meeûs (parlement européen). Le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, a dit complètement soutenir l'action. La députée européenne libérale Hilde Vautmans va symboliquement déposer un de ces vêtements dorés au sein du parlement afin d'attirer l'attention des décideurs européens sur la problématique. (Belga)