Le gestionnaire de l'infrastructure propose de ne pas faire rouler tous les trains circulant aux heures de pointe (les "trains P") au départ et à destination de Bruxelles. Infrabel doit moderniser cet automne les équipements au sud de la gare Bruxelles-Midi. Ces travaux "indispensables" selon Infrabel nécessiteront la fermeture complète de la jonction Nord-Midi durant les longs week-ends des 1er et 11 novembre. Mais, au grand étonnement de la SNCB, des perturbations importantes sont attendues également du 14 octobre au 8 novembre. Infrabel doit en effet verrouiller pas moins de 30% des aiguillages avant la gare Bruxelles-Midi, ce qui réduira sensiblement le trafic sur l'axe ferroviaire le plus fréquenté du pays.

La suppression de tous les trains P bruxellois aurait des répercussions considérables, déplore la SNCB qui estime avoir été prise de court. Les trains concernés transportent en moyenne 68.000 voyageurs par jour et comptent 91.000 places assises. La mesure toucherait ainsi 1 navetteur sur 4 qui vient à Bruxelles durant les heures de pointe du matin.