De tels tests pratiques existent depuis un bout de temps à Gand pour les marchés locatifs et du travail. A Anvers, Courtrai et Malines, ils ont été introduits l'année dernière et Louvain, Vilvorde et Ostende envisagent de le faire également.

Le CD&V souhaite que ces tests soient mis à l'ordre du jour des négociations flamandes. "Il me semble plus que logique que nous ayons une discussion à ce sujet", déclare la parlementaire flamande Katrien Partyka (CD&V). Du côté de l'Open Vld on est du même avis.

Pour sa part, la N-VA refuse pas d'aborder le sujet. "Des tests pratiques peuvent être effectués pour nous si le secteur les met en oeuvre. Ou dans le cadre d'une enquête judiciaire", a déclaré le porte-parole du parti, Joachim Pohlmann.