Les soldats "se posent des questions sur leur santé actuelle et l'évolution de celle-ci, ainsi que sur le manque de suivi de l'armée", selon un rapport intermédiaire du syndicat militaire. Pratiquement toutes les personnes qui ont contacté la ligne d'assistance ont subi des nuisances de fosses d'incinération pendant la mission belge à Kandahar entre 2008 et 2012. Il peut s'agir de mal de gorge, migraines, saignement du nez, problèmes respiratoires, diarrhées... Six militaires pensent avoir aujourd'hui une maladie liée à leur exposition au "burn pit". Ils souffrent notamment de bronchite chronique, d'asthme, de problèmes digestifs ou de peau. (Belga)