Ces scientifiques, dont certains portaient une blouse blanche de laboratoire, ont surtout appelé le président Trump et son administration à reconnaître la réalité du changement climatique et à poursuivre les politiques en faveur de l'environnement. Ils se sont rassemblés sur une place à proximité du palais des Congrès Hynes où se tient ce week-end la conférence annuelle de l'Association américaine pour l'avancement de la science (AAAS), plus grande association mondiale de science généraliste qui publie entre autre la prestigieuse revue Science. Les manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait notamment lire: "Rendez de nouveau l'Amérique intelligente" en référence au slogan de Trump: "Make America Great Again" ou encore "la science est importante" et "les scientifiques à la recherche de la vérité sauve le monde". Certains ont vivement dénoncé la désignation par M. Trump d'un climato-sceptique pour diriger l'Agence de protection de l'environnement (EPA), Scott Pruitt. Ce détracteur de choc des réglementations de l'agence a engagé 14 actions en justice contre elle quand il était ministre de la Justice d'Oklahoma. Le Sénat l'a confirmé à la fin de la semaine passée. Des responsables dans la communauté scientifique ont appelé à l'organisation de grandes marches en avril dans les villes américaines, sur le modèle de celles des femmes qui se sont tenues le 21 janvier au lendemain de l'investiture de M. Trump et dont l'immense succès résonne encore. Rush Holt, le président de l'AAAS, un physicien nucléaire et ancien élu de la Chambre des représentants, a indiqué que son association oeuvrerait avec les autres organisations et sociétés scientifiques américaines "pour faire de la marche un succès". (Belga)

Ces scientifiques, dont certains portaient une blouse blanche de laboratoire, ont surtout appelé le président Trump et son administration à reconnaître la réalité du changement climatique et à poursuivre les politiques en faveur de l'environnement. Ils se sont rassemblés sur une place à proximité du palais des Congrès Hynes où se tient ce week-end la conférence annuelle de l'Association américaine pour l'avancement de la science (AAAS), plus grande association mondiale de science généraliste qui publie entre autre la prestigieuse revue Science. Les manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait notamment lire: "Rendez de nouveau l'Amérique intelligente" en référence au slogan de Trump: "Make America Great Again" ou encore "la science est importante" et "les scientifiques à la recherche de la vérité sauve le monde". Certains ont vivement dénoncé la désignation par M. Trump d'un climato-sceptique pour diriger l'Agence de protection de l'environnement (EPA), Scott Pruitt. Ce détracteur de choc des réglementations de l'agence a engagé 14 actions en justice contre elle quand il était ministre de la Justice d'Oklahoma. Le Sénat l'a confirmé à la fin de la semaine passée. Des responsables dans la communauté scientifique ont appelé à l'organisation de grandes marches en avril dans les villes américaines, sur le modèle de celles des femmes qui se sont tenues le 21 janvier au lendemain de l'investiture de M. Trump et dont l'immense succès résonne encore. Rush Holt, le président de l'AAAS, un physicien nucléaire et ancien élu de la Chambre des représentants, a indiqué que son association oeuvrerait avec les autres organisations et sociétés scientifiques américaines "pour faire de la marche un succès". (Belga)