Cet essai de phase 3, c'est-à-dire l'étape de tests massifs, "n'a pas atteint son critère d'évaluation principal ni secondaire, comparativement au placebo et, dans les deux cas, en plus des soins hospitaliers habituels", indique le groupe français dans un communiqué. Pour l'heure, ni Sanofi ni le laboratoire américain Regeneron qui a codéveloppé ce médicament lancé en 2017 pour traiter la polyarthrite rhumatoïde "ne prévoient la conduite d'autres études cliniques sur Kevzara dans le traitement de la Covid-19", précise le document. Cet essai évaluant l'efficacité du Kevzara (sarilumab) dans le traitement des formes sévères de Covid-19 a inclus 420 patients et a été mené en Argentine, au Brésil, au Canada, au Chili, en France, en Allemagne, en Israël, en Italie, au Japon, en Russie et en Espagne. (Belga)

Cet essai de phase 3, c'est-à-dire l'étape de tests massifs, "n'a pas atteint son critère d'évaluation principal ni secondaire, comparativement au placebo et, dans les deux cas, en plus des soins hospitaliers habituels", indique le groupe français dans un communiqué. Pour l'heure, ni Sanofi ni le laboratoire américain Regeneron qui a codéveloppé ce médicament lancé en 2017 pour traiter la polyarthrite rhumatoïde "ne prévoient la conduite d'autres études cliniques sur Kevzara dans le traitement de la Covid-19", précise le document. Cet essai évaluant l'efficacité du Kevzara (sarilumab) dans le traitement des formes sévères de Covid-19 a inclus 420 patients et a été mené en Argentine, au Brésil, au Canada, au Chili, en France, en Allemagne, en Israël, en Italie, au Japon, en Russie et en Espagne. (Belga)