Mais l'engouement que suscite le vélo est tel qu'il amène les responsables publics à élargir de plus en plus les piste...

Mais l'engouement que suscite le vélo est tel qu'il amène les responsables publics à élargir de plus en plus les pistes cyclables. A tel point que le vade-mecum flamand des aménagements cyclables recommande une largeur minimum de 250 cm pour les pistes à double sens séparées de la chaussée. Pour le député Bert Wollants (N-VA), " ces pistes deviennent suffisamment larges pour permettre la circulation des voitures ! " Interrogé, le ministre de la Mobilité, François Bellot (MR), approuve la proposition du groupe de travail " Code de la route " de revoir la définition de la piste cyclable.