Ces hackers non identifiés ont percé cette infrastructure informatique en avril cette année, a confirmé un porte-parole de l'ONU à la presse à New York jeudi, confirmant une information de Bloomberg. Toutefois, les pirates ont été détectés et contrés, a précisé le porte-parole, qui n'a pas révélé si des données avaient pu être subtilisées. L'ONU continue cependant à ferrailler contre des attaques consécutives à cette violation, soulignant que les Nations Unies sont fréquemment visées par des cyberattaques. (Belga)

Ces hackers non identifiés ont percé cette infrastructure informatique en avril cette année, a confirmé un porte-parole de l'ONU à la presse à New York jeudi, confirmant une information de Bloomberg. Toutefois, les pirates ont été détectés et contrés, a précisé le porte-parole, qui n'a pas révélé si des données avaient pu être subtilisées. L'ONU continue cependant à ferrailler contre des attaques consécutives à cette violation, soulignant que les Nations Unies sont fréquemment visées par des cyberattaques. (Belga)