Le club a indiqué dans un communiqué que ces perquisitions ont eu lieu dans le cadre d'une enquête relative à l'octroi d'un subside à l'ASBL École Des Jeunes pour la saison 2019-2020, selon la chaîne publique. Il a déclaré se tenir à la disposition des enquêteurs et ne pas être concerné directement par les investigations en cours. Des soupçons se sont portés sur l'ASBL École Des Jeunes de l'Union Saint-Gilloise à la suite d'une enquête du magazine d'investigation Médor, publiée en janvier 2020. L'école était alors dirigée par Abdellah Achaoui, échevin (PS) de la Mobilité à Molenbeek-Saint-Jean, et avait reçu la première tranche d'un subside de 200.000 euros, octroyé par la Région bruxelloise. L'article révélait qu'Abdellah Achaoui effectuait des retraits d'argent liquide sur le compte de l'école, sans remettre aucun justificatif, et qu'il s'emparait systématiquement des entrées aux matches, payées par les parents des jeunes joueurs. Abdellah Achaoui avait présenté sa démission de son mandat d'administrateur au sein de l'École fin janvier de la même année. Selon la RTBF, lors des perquisitions lundi et mardi, les enquêteurs ont emporté des documents et du matériel informatique. Le personnel de l'École a également été interrogé. Abdellah Achaoui a lui aussi été entendu et aurait affirmé pouvoir justifier l'ensemble des retraits d'argent effectués sur le compte de l'ASBL. (Belga)

Le club a indiqué dans un communiqué que ces perquisitions ont eu lieu dans le cadre d'une enquête relative à l'octroi d'un subside à l'ASBL École Des Jeunes pour la saison 2019-2020, selon la chaîne publique. Il a déclaré se tenir à la disposition des enquêteurs et ne pas être concerné directement par les investigations en cours. Des soupçons se sont portés sur l'ASBL École Des Jeunes de l'Union Saint-Gilloise à la suite d'une enquête du magazine d'investigation Médor, publiée en janvier 2020. L'école était alors dirigée par Abdellah Achaoui, échevin (PS) de la Mobilité à Molenbeek-Saint-Jean, et avait reçu la première tranche d'un subside de 200.000 euros, octroyé par la Région bruxelloise. L'article révélait qu'Abdellah Achaoui effectuait des retraits d'argent liquide sur le compte de l'école, sans remettre aucun justificatif, et qu'il s'emparait systématiquement des entrées aux matches, payées par les parents des jeunes joueurs. Abdellah Achaoui avait présenté sa démission de son mandat d'administrateur au sein de l'École fin janvier de la même année. Selon la RTBF, lors des perquisitions lundi et mardi, les enquêteurs ont emporté des documents et du matériel informatique. Le personnel de l'École a également été interrogé. Abdellah Achaoui a lui aussi été entendu et aurait affirmé pouvoir justifier l'ensemble des retraits d'argent effectués sur le compte de l'ASBL. (Belga)