Le chauffeur serait un jeune homme de 25 ans originaire de la ville nord-irlandaise d'Armagh. Il a été arrêté pour suspicion de meurtre et est toujours auditionné par la police. On ignore à ce stade s'il savait qu'il y avait des personnes entassées dans le camion qu'il conduisait. Les maisons qui ont été perquisitionnées la nuit dernière se trouvent à Markethill et Laurelvale, toutes deux dans le comté d'Armagh, et pourraient être liées au conducteur. D'après les enquêteurs, le camion frigorifique est arrivé mercredi vers 00h30 (01h30 HB), à Purfleet, port sur la Tamise, en provenance de Zeebrugge. Le conteneur était transporté par un camion tracteur qui provenait d'Irlande du Nord mais est immatriculé en Bulgarie. "Le camion est immatriculé à Varna au nom d'une société dont le propriétaire est Irlandais", a indiqué le porte-parole du ministre bulgare des Affaires étrangères cité par plusieurs médias britanniques, en signalant au passage qu'il était "très improbable" que les victimes soient de nationalité bulgare. Le convoi aurait quitté le port une heure après son arrivée. Trente minutes plus tard, les services de secours découvraient les cadavres dans la zone industrielle de Waterglade à Grays, dans le comté de l'Essex, et la police était avertie. L'identification des 39 victimes a entre-temps débuté. Il s'agirait de 38 adultes et d'un adolescent. La police a toutefois prévenu que le processus d'identification des corps sera long. Aucune précision n'a été apportée dans l'immédiat sur l'origine des victimes, ni si elles étaient des réfugiés, qui sont nombreux à tenter de rejoindre le Royaume-Uni en se cachant dans des camions ou par des embarcations traversant la Manche. Le camion citerne a été emmené dans un lieu sécurisé. (Belga)