L'avocate générale a estimé que l'assassinat devait être établi dans le chef des prévenus et a tenu compte de divers éléments pour déterminer la peine de 25 ans qu'elle réclame à l'encontre de chacun d'eux. "Marc Dellea a été tué durant son sommeil. C'est le sommet de la lâcheté", a-t-elle notamment déclaré. La magistrate a avancé que la relation fusionnelle que Sylvia B. entretenait avec la fille qu'elle avait eue avec Marc Dellea, ainsi que la maison à Tubize qu'elle possédait avec Marc Dellea et pour laquelle ils avaient souscrit à une assurance solde restant dû, étaient certainement des éléments qui ont pesé dans le mobile du crime. Christian Van Eyken et Sylvia B. sont prévenus pour avoir assassiné le premier mari de cette dernière, Marc Dellea. Cet homme âgé de 45 ans avait été retrouvé mort dans son appartement, avenue Mutsaard à Laeken, le 8 juillet 2014. Il avait reçu une balle dans la tête. Le parquet de Bruxelles avait ouvert une enquête qui avait mené à Sylvia B., alors épouse de la victime, et Christian Van Eyken, patron et amant de Sylvia B. Cette dernière était sa collaboratrice parlementaire lorsqu'il était député au Parlement flamand et tous deux entretenaient une relation amoureuse. (Belga)

L'avocate générale a estimé que l'assassinat devait être établi dans le chef des prévenus et a tenu compte de divers éléments pour déterminer la peine de 25 ans qu'elle réclame à l'encontre de chacun d'eux. "Marc Dellea a été tué durant son sommeil. C'est le sommet de la lâcheté", a-t-elle notamment déclaré. La magistrate a avancé que la relation fusionnelle que Sylvia B. entretenait avec la fille qu'elle avait eue avec Marc Dellea, ainsi que la maison à Tubize qu'elle possédait avec Marc Dellea et pour laquelle ils avaient souscrit à une assurance solde restant dû, étaient certainement des éléments qui ont pesé dans le mobile du crime. Christian Van Eyken et Sylvia B. sont prévenus pour avoir assassiné le premier mari de cette dernière, Marc Dellea. Cet homme âgé de 45 ans avait été retrouvé mort dans son appartement, avenue Mutsaard à Laeken, le 8 juillet 2014. Il avait reçu une balle dans la tête. Le parquet de Bruxelles avait ouvert une enquête qui avait mené à Sylvia B., alors épouse de la victime, et Christian Van Eyken, patron et amant de Sylvia B. Cette dernière était sa collaboratrice parlementaire lorsqu'il était député au Parlement flamand et tous deux entretenaient une relation amoureuse. (Belga)