Les victimes ont déboursé jusqu'à 10.000 euros par personne et ont rejoint l'Europe occidentale à partir d'aéroports en Turquie et à Chypre. Elles ont reçu de faux documents d'identités ou des papiers de personnes à qui elles ressemblaient. Elles ont été logées en Belgique notamment dans les maisons de vacances de Sunparks, pour être ensuite acheminées vers le Royaume-Uni via les aéroports de Bruxelles, Düsseldorf (Allemagne) ou Rotterdam (Pays-Bas). L'enquête court depuis juin 2016. Elle a permis, en collaboration avec les autorités chypriotes, allemandes et grecques, d'interpeller plusieurs suspects. Parmi ces derniers se trouvent probablement des responsables de l'organisation, selon le parquet anversois. Deux Iraniens ont été interpellés en Grèce et à Chypre et ont été remis à la Belgique. Cinq suspects avaient déjà été arrêtés en Belgique en novembre de l'année passée à la suite de perquisitions menées à Zwijndrecht, Aartselaar, Hoboken et Ixelles. (Belga)

Les victimes ont déboursé jusqu'à 10.000 euros par personne et ont rejoint l'Europe occidentale à partir d'aéroports en Turquie et à Chypre. Elles ont reçu de faux documents d'identités ou des papiers de personnes à qui elles ressemblaient. Elles ont été logées en Belgique notamment dans les maisons de vacances de Sunparks, pour être ensuite acheminées vers le Royaume-Uni via les aéroports de Bruxelles, Düsseldorf (Allemagne) ou Rotterdam (Pays-Bas). L'enquête court depuis juin 2016. Elle a permis, en collaboration avec les autorités chypriotes, allemandes et grecques, d'interpeller plusieurs suspects. Parmi ces derniers se trouvent probablement des responsables de l'organisation, selon le parquet anversois. Deux Iraniens ont été interpellés en Grèce et à Chypre et ont été remis à la Belgique. Cinq suspects avaient déjà été arrêtés en Belgique en novembre de l'année passée à la suite de perquisitions menées à Zwijndrecht, Aartselaar, Hoboken et Ixelles. (Belga)