La Belgique devra se prononcer au cours de cette législature sur le renouvellement de ses chasseurs-bombardiers F-16. La note stratégique du ministre de la Défense, toujours en préparation, donnera les indications nécessaires à cette opération qui pourrait coûter plusieurs milliards d'euros.

Selon l'association "Vredesactie" qui a mené l'action mercredi, un tel investissement n'est pas nécessaire et ne bénéficie pas d'un soutien suffisant dans la société. Un Belge sur quatre juge cette dépense justifiée, d'après un sondage réalisé par l'université d'Anvers l'an passé.

La Belgique devra se prononcer au cours de cette législature sur le renouvellement de ses chasseurs-bombardiers F-16. La note stratégique du ministre de la Défense, toujours en préparation, donnera les indications nécessaires à cette opération qui pourrait coûter plusieurs milliards d'euros. Selon l'association "Vredesactie" qui a mené l'action mercredi, un tel investissement n'est pas nécessaire et ne bénéficie pas d'un soutien suffisant dans la société. Un Belge sur quatre juge cette dépense justifiée, d'après un sondage réalisé par l'université d'Anvers l'an passé.