Ce premier défilé du couple impérial depuis leur mariage en 1993, perçu par le public japonais comme le point culminant des cérémonies d'accession au trône et l'une des très rares occasions de voir l'empereur, était à l'origine prévu le 22 octobre. Mais il avait été reporté par respect pour les victimes du typhon Hagibis, qui avait quelques jours plus tôt tué plus de 80 personnes et causé d'énormes dégâts. Une partie du public avait campé toute la nuit pour s'assurer une bonne place le long du bref parcours de 4,6 km et d'une demi-heure seulement. Vêtue d'une robe blanc crème et coiffée d'une tiare transmise par la précédente impératrice, Masako s'était placée peu avant le départ fixé à 15H00 au côté de son époux en costume occidental d'apparat dans une voiture noire de marque japonaise aux sièges blancs, remodelée pour l'occasion. Le dispositif de sécurité était imposant des hélicoptères se faisant entendre dans le ciel limpide de Tokyo depuis le matin et la police avertissant quelques minutes avant le départ que les retardataires ne parviendraient pas à voir le défilé en raison de la durée des contrôles minutieux. Des heures avant le moment du départ, de longues files d'attente se formaient pour passer les contrôles de sécurité sur les différents accès aux zones permettant de voir passer le cortège d'une cinquantaine de véhicules. Naruhito, âgé de 59 ans, a officiellement succédé le 1er mai à son père mais une série de rituels et cérémonies ont eu lieu aussi le mois dernier et se poursuivaient en novembre et plus tard dans l'année. La cérémonie de proclamation de l'accession au trône, en présence de membres des familles royales et responsables politiques du monde entier, avait eu lieu le 22 octobre. (Belga)