Les réductions de méthane pourraient également éviter 255.000 décès et 26 millions de tonnes de récoltes perdues dans le monde chaque année, selon le rapport du Programme des Nations unies pour l'environnement. L'extraction de pétrole et de gaz, l'agriculture et l'élimination des déchets sont responsables de plus de la moitié du méthane émis dans le monde, indique le document. Réparer les fuites de méthane et limiter les déversements dans les secteurs pétrolier et gazier permettraient ainsi de réduire les émissions, une mesure que l'administration du président des États-Unis Joe Biden a commencé à mettre en ?uvre. Le rapport suggère également de changer l'alimentation des animaux de l'élevage et de séparer les déchets organiques des autres, pour qu'ils n'aboutissent pas dans les décharges. Les experts des Nations unies estiment que ces mesures pourraient réduire le réchauffement climatique de 0,3°C d'ici à 2045. (Belga)

Les réductions de méthane pourraient également éviter 255.000 décès et 26 millions de tonnes de récoltes perdues dans le monde chaque année, selon le rapport du Programme des Nations unies pour l'environnement. L'extraction de pétrole et de gaz, l'agriculture et l'élimination des déchets sont responsables de plus de la moitié du méthane émis dans le monde, indique le document. Réparer les fuites de méthane et limiter les déversements dans les secteurs pétrolier et gazier permettraient ainsi de réduire les émissions, une mesure que l'administration du président des États-Unis Joe Biden a commencé à mettre en ?uvre. Le rapport suggère également de changer l'alimentation des animaux de l'élevage et de séparer les déchets organiques des autres, pour qu'ils n'aboutissent pas dans les décharges. Les experts des Nations unies estiment que ces mesures pourraient réduire le réchauffement climatique de 0,3°C d'ici à 2045. (Belga)