Ces fonds supplémentaires permettront aux établissements d'enseignement supérieur de proposer des activités supplémentaires de remédiation, des tutorats, des sessions d'exercice en petit groupe (dans le respect des mesures sanitaires), indique la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Glatigny dans un communiqué. Au besoin, les établissements pourront proposer des contrats notamment à des étudiants et/ou des assistants pour assurer la mise en place de ces dispositifs, permettant ainsi à des jeunes de limiter l'impact d'une perte de job d'étudiant. En outre, un montant de 2,285 million d'euros a été débloqué pour renforcer les subsides sociaux à destination des étudiants. Ces fonds permettront aux étudiants en difficulté de bénéficier d'une aide directe et individualisée que ce soit pour les études, les repas, les loyers, les frais de déplacement, les frais informatiques ou des consultations psychologiques, annonce le gouvernement. Ce nouveau financement, comme les deux précédents déjà débloqués, est réparti entre les institutions en fonction du nombre d'étudiants boursiers, de condition modeste et payant les droits d'inscription complets 2019-2020. Enfin, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé un soutien de 3,8 millions d'euros aux doctorants employés par les universités et le FRS-FNRS (Fonds de la Recherche Scientifique) qui bénéficient actuellement d'une bourse ou d'un contrat de travail, et dont le travail a été impacté par la crise sanitaire. Les montants débloqués leur permettront d'obtenir une prolongation de leur subvention pour une durée jusqu'à 3 mois. (Belga)

Ces fonds supplémentaires permettront aux établissements d'enseignement supérieur de proposer des activités supplémentaires de remédiation, des tutorats, des sessions d'exercice en petit groupe (dans le respect des mesures sanitaires), indique la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Glatigny dans un communiqué. Au besoin, les établissements pourront proposer des contrats notamment à des étudiants et/ou des assistants pour assurer la mise en place de ces dispositifs, permettant ainsi à des jeunes de limiter l'impact d'une perte de job d'étudiant. En outre, un montant de 2,285 million d'euros a été débloqué pour renforcer les subsides sociaux à destination des étudiants. Ces fonds permettront aux étudiants en difficulté de bénéficier d'une aide directe et individualisée que ce soit pour les études, les repas, les loyers, les frais de déplacement, les frais informatiques ou des consultations psychologiques, annonce le gouvernement. Ce nouveau financement, comme les deux précédents déjà débloqués, est réparti entre les institutions en fonction du nombre d'étudiants boursiers, de condition modeste et payant les droits d'inscription complets 2019-2020. Enfin, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé un soutien de 3,8 millions d'euros aux doctorants employés par les universités et le FRS-FNRS (Fonds de la Recherche Scientifique) qui bénéficient actuellement d'une bourse ou d'un contrat de travail, et dont le travail a été impacté par la crise sanitaire. Les montants débloqués leur permettront d'obtenir une prolongation de leur subvention pour une durée jusqu'à 3 mois. (Belga)