Mutualités et assureurs s'inquiètent de cette situation. Selon eux, les hôpitaux contribuent également à alimenter ces travers car ils peuvent facturer des suppléments spécifiques sur les chambres individuelles. A cela s'ajoute l'augmentation de la proportion de chambres particulières dans les hôpitaux. La moitié d'entre eux étant en perte, les établissements hospitaliers ont eux aussi tout intérêt à orienter les patients vers la chambre particulière. "Lors de chaque rénovation, la proportion de chambres particulières augmente", laisse-t-on entendre aux Mutualités socialistes. La patient seul en chambre paie cinq fois plus que celui qui choisit une accommodation en chambre commune.

Mutualités et assureurs s'inquiètent de cette situation. Selon eux, les hôpitaux contribuent également à alimenter ces travers car ils peuvent facturer des suppléments spécifiques sur les chambres individuelles. A cela s'ajoute l'augmentation de la proportion de chambres particulières dans les hôpitaux. La moitié d'entre eux étant en perte, les établissements hospitaliers ont eux aussi tout intérêt à orienter les patients vers la chambre particulière. "Lors de chaque rénovation, la proportion de chambres particulières augmente", laisse-t-on entendre aux Mutualités socialistes. La patient seul en chambre paie cinq fois plus que celui qui choisit une accommodation en chambre commune.