L'analyse couvre l'année académique 2016-2017 et a été remise récemment à la commission parlementaire de suivi des attentats de Bruxelles, qui en discutera ce mercredi. Le rapport, d'une quarantaine de pages, détaille notamment le contenu de manuels de formation, dont l'un faisait partie du matériel pédagogique autour du leadership d'Al-Qaïda, selon l'OCAM. Le CICB dépend, jusqu'en mars 2019, du financement de l'Arabie saoudite. Sur recommandation de la commission d'enquête parlementaire, le gouvernement a rompu en mars la concession de la Grande Mosquée, avec un an de préavis, pour la confier à l'Exécutif des musulmans. Signe encourageant, l'OCAM précise qu'une nouvelle génération d'imams voit le jour en Belgique. Celle-ci plaide pour une lecture contemporaine des textes islamiques, note La Libre. (Belga)