"De mon humble point de vue, un allègement des exercices, à défaut d'une annulation totale, aiderait à réduire ces tensions", a déclaré Vassily Nebenzia, en réponse à une question de journalistes sur le début de ces manoeuvres la semaine prochaine. "Nous disons aux deux parties qu'elles devraient s'abstenir de tout ce qui pourrait détériorer la situation", a-t-il ajouté, en se félicitant que la tension, alimentée la semaine dernière par des déclarations virulentes des présidents nord-coréen et américain, ait baissé d'un cran ces derniers jours. Plus tôt dans la journée, Donald Trump avait salué une décision "sage et raisonnée" du leader nord-coréen Kim Jong-Un qui a annoncé qu'il mettait sur pause un projet de tir de missiles près du territoire américain de Guam. "C'est un bon signe que la tension soit retombée", a jugé l'ambassadeur russe. "Nous avons besoin d'une feuille de route politique" pour régler la crise nord-coréenne. "Il est temps pour les parties de montrer leur volonté de bouger", a-t-il insisté. Les Nations unies qui ont pris une série de sanctions ces dernières années contre Pyongyang, réclament l'arrêt de ses programmes d'armement nucléaire et balistique considérés comme mettant à mal la stabilité mondiale. La Corée du Nord ignore les injonctions internationales et justifie le développement de son armée en accusant les Etats-Unis de la menacer. (Belga)

"De mon humble point de vue, un allègement des exercices, à défaut d'une annulation totale, aiderait à réduire ces tensions", a déclaré Vassily Nebenzia, en réponse à une question de journalistes sur le début de ces manoeuvres la semaine prochaine. "Nous disons aux deux parties qu'elles devraient s'abstenir de tout ce qui pourrait détériorer la situation", a-t-il ajouté, en se félicitant que la tension, alimentée la semaine dernière par des déclarations virulentes des présidents nord-coréen et américain, ait baissé d'un cran ces derniers jours. Plus tôt dans la journée, Donald Trump avait salué une décision "sage et raisonnée" du leader nord-coréen Kim Jong-Un qui a annoncé qu'il mettait sur pause un projet de tir de missiles près du territoire américain de Guam. "C'est un bon signe que la tension soit retombée", a jugé l'ambassadeur russe. "Nous avons besoin d'une feuille de route politique" pour régler la crise nord-coréenne. "Il est temps pour les parties de montrer leur volonté de bouger", a-t-il insisté. Les Nations unies qui ont pris une série de sanctions ces dernières années contre Pyongyang, réclament l'arrêt de ses programmes d'armement nucléaire et balistique considérés comme mettant à mal la stabilité mondiale. La Corée du Nord ignore les injonctions internationales et justifie le développement de son armée en accusant les Etats-Unis de la menacer. (Belga)