Environ la moitié des produits de la pêche pour la Belgique proviennent des eaux britanniques, dont l'accès est désormais garanti pour une période de 5,5 ans aux titulaires de la licence. Des quotas temporaires ont également été fixés et des négociations en la matière sont toujours en cours. "C'est bonne nouvelle pour nos pêcheurs", commente la ministre Crevits. "Le Royaume-Uni a maintenant accordé presque toutes les licences pour la pêche dans la zone des 12 miles. L'accès à cette zone est une partie importante de l'accord du Brexit. Désormais, nos pêcheurs qui prennent la mer avec des bateaux plus petits peuvent à nouveau pêcher près des côtes britanniques. Ces dernières semaines, nous avons insisté à plusieurs reprises pour que les licences soient délivrées. Comme nous le savons tous, cet accès historique est très important pour ces pêcheurs flamands." (Belga)

Environ la moitié des produits de la pêche pour la Belgique proviennent des eaux britanniques, dont l'accès est désormais garanti pour une période de 5,5 ans aux titulaires de la licence. Des quotas temporaires ont également été fixés et des négociations en la matière sont toujours en cours. "C'est bonne nouvelle pour nos pêcheurs", commente la ministre Crevits. "Le Royaume-Uni a maintenant accordé presque toutes les licences pour la pêche dans la zone des 12 miles. L'accès à cette zone est une partie importante de l'accord du Brexit. Désormais, nos pêcheurs qui prennent la mer avec des bateaux plus petits peuvent à nouveau pêcher près des côtes britanniques. Ces dernières semaines, nous avons insisté à plusieurs reprises pour que les licences soient délivrées. Comme nous le savons tous, cet accès historique est très important pour ces pêcheurs flamands." (Belga)