La peinture étant à base de craie, ces marquages sont temporaires. Les participants estiment que la faiblesse des infrastructures cyclables dans la capitale met en danger les cyclistes et dissuade de nombreuses personnes de s'aventurer à prendre le vélo. "On trouve que l'espace public reflète trop le "tout aux voitures", estime Mathilde Guillaume, co-présidente d'Ecolo J Bruxelles. "Il faut amener les gens à se sentir en sécurité sur leurs vélos." Une piste cyclable a notamment été repeinte sur la route entre Trône et la porte de Namur. "On trouve que c'est mal signalisé pour les vélos sur cet axe", commente Mathilde Guillaume. "La piste cyclable est placée au même endroit que le trottoir, mais elle est très peu visible. Il y a seulement un petit panneau. Les vélos doivent tourner à différents endroits car elle est mal conçue". La circulation n'a pas été perturbée par cette action. (Belga)

La peinture étant à base de craie, ces marquages sont temporaires. Les participants estiment que la faiblesse des infrastructures cyclables dans la capitale met en danger les cyclistes et dissuade de nombreuses personnes de s'aventurer à prendre le vélo. "On trouve que l'espace public reflète trop le "tout aux voitures", estime Mathilde Guillaume, co-présidente d'Ecolo J Bruxelles. "Il faut amener les gens à se sentir en sécurité sur leurs vélos." Une piste cyclable a notamment été repeinte sur la route entre Trône et la porte de Namur. "On trouve que c'est mal signalisé pour les vélos sur cet axe", commente Mathilde Guillaume. "La piste cyclable est placée au même endroit que le trottoir, mais elle est très peu visible. Il y a seulement un petit panneau. Les vélos doivent tourner à différents endroits car elle est mal conçue". La circulation n'a pas été perturbée par cette action. (Belga)