Les hôpitaux Iris comptaient lundi matin 45 cas Covid en soins intensifs (54% de la capacité de ses unités de soins intensifs) et 116 dans les autres unités, contre respectivement 39 et 114 la semaine dernière. Plus précisément, deux hôpitaux du réseau ont dépassé ces derniers jours la limite de la phase 1B fixée à 50% d'occupation de lits intensifs par des patients Covid et mettent en place la phase 2A avec 75% des lits de soins intensifs réservés aux patients Covid et une déprogrammation d'interventions et d'admissions en conséquence. Dans les unités classiques, il est prévu de réserver pour les patients Covid quatre fois la capacité occupée en soins intensifs, mais la situation est différente de celle de la première vague, comme l'avance Etienne Wéry: "La situation actuelle est celle d'il y a un an - au 26 mars, début des mesures dans le réseau Iris - en termes d'occupation des lits intensifs, mais l'occupation des lits non intensifs est à peine à 50% de ce qu'elle était il y un an. On pense que le variant n'a pas le même impact que la souche initiale, qu'il est plus virulent, avec plus de cas en soins intensifs". Il explique que l'ensemble des hôpitaux bruxellois approche en moyenne des 50% d'occupation des lits de soins intensifs. Les établissements qui dépasseraient la limite des 50% pendant plusieurs jours ont l'obligation d'activer la phase 2A avant la date butoir imposée par le SPF Santé publique. Aux Cliniques de l'Europe, une augmentation des hospitalisations est constatée depuis ces dernières semaines et la capacité réservée aux patients Covid en soins intensifs est atteinte. "En étroite collaboration avec les médecins, nous essayons actuellement de maintenir le fonctionnement normal de l'hôpital", a expliqué un porte-parole des Cliniques de l'Europe. "Si ces tendances se poursuivent, nous devrons certainement adapter les activités prévues". Pour le groupe Chirec, la clinique Ste-Anne St-Remi à Anderlecht compte 34 patients Covid dont quatre aux soins intensifs (contre respectivement 27 et 5 le 23 mars), l'hôpital Delta à Auderghem 26 patients Covid dont sept aux soins intensifs (contre respectivement 24 et 7 le 23 mars) et l'hôpital de Braine-l'Alleud - Waterloo 22 patients Covid dont cinq aux soins intensifs (contre respectivement 18 et 5 le 23 mars). L'UZ Brussel comptait mardi matin 54 patients Covid, dont 15 en soins intensifs. (Belga)

Les hôpitaux Iris comptaient lundi matin 45 cas Covid en soins intensifs (54% de la capacité de ses unités de soins intensifs) et 116 dans les autres unités, contre respectivement 39 et 114 la semaine dernière. Plus précisément, deux hôpitaux du réseau ont dépassé ces derniers jours la limite de la phase 1B fixée à 50% d'occupation de lits intensifs par des patients Covid et mettent en place la phase 2A avec 75% des lits de soins intensifs réservés aux patients Covid et une déprogrammation d'interventions et d'admissions en conséquence. Dans les unités classiques, il est prévu de réserver pour les patients Covid quatre fois la capacité occupée en soins intensifs, mais la situation est différente de celle de la première vague, comme l'avance Etienne Wéry: "La situation actuelle est celle d'il y a un an - au 26 mars, début des mesures dans le réseau Iris - en termes d'occupation des lits intensifs, mais l'occupation des lits non intensifs est à peine à 50% de ce qu'elle était il y un an. On pense que le variant n'a pas le même impact que la souche initiale, qu'il est plus virulent, avec plus de cas en soins intensifs". Il explique que l'ensemble des hôpitaux bruxellois approche en moyenne des 50% d'occupation des lits de soins intensifs. Les établissements qui dépasseraient la limite des 50% pendant plusieurs jours ont l'obligation d'activer la phase 2A avant la date butoir imposée par le SPF Santé publique. Aux Cliniques de l'Europe, une augmentation des hospitalisations est constatée depuis ces dernières semaines et la capacité réservée aux patients Covid en soins intensifs est atteinte. "En étroite collaboration avec les médecins, nous essayons actuellement de maintenir le fonctionnement normal de l'hôpital", a expliqué un porte-parole des Cliniques de l'Europe. "Si ces tendances se poursuivent, nous devrons certainement adapter les activités prévues". Pour le groupe Chirec, la clinique Ste-Anne St-Remi à Anderlecht compte 34 patients Covid dont quatre aux soins intensifs (contre respectivement 27 et 5 le 23 mars), l'hôpital Delta à Auderghem 26 patients Covid dont sept aux soins intensifs (contre respectivement 24 et 7 le 23 mars) et l'hôpital de Braine-l'Alleud - Waterloo 22 patients Covid dont cinq aux soins intensifs (contre respectivement 18 et 5 le 23 mars). L'UZ Brussel comptait mardi matin 54 patients Covid, dont 15 en soins intensifs. (Belga)