Ces nouvelles constructions participent à la revalorisation du bâti existant, les anciennes maisons ayant été détruites en 2006 et 2009. Les opérateurs de logements publics doivent d'ailleurs s'inscrire dans des démarches similaires, estime M. Léonard qui gère un parc de 3.100 logements pour lesquels le loyer moyen, calculé d'une part sur les revenus et d'autre part sur le logement, est de 230 euros. Ces huit habitations s'inscrivent dans un Master Plan comprenant un total de 27 habitations, 16 d'entre elles ayant déjà été construites. Ce projet, débuté en 2013, s'implante sur un terrain à forte déclivité. Les deux zones de construction présentent des largeurs de 26 mètres et prévoient une zone de recul aménagée à front de voirie et un jardinet en partie arrière. La volumétrie des constructions est du type "bel étage" sous toiture plateforme. Le premier étage comprend le séjour, la cuisine et la circulation vers le jardin qui forment un seul et unique espace de vie. Le second est dédié aux chambres et salle de bain. L'organisation est fonctionnelle et ouverte. Quant aux rez-de-chaussée, ils seront particulièrement appréciés pour le rangement des poussettes et des vélos. La subvention de la Société Wallonne du Logement (SWL) s'élève à un montant de 773.500 euros. Le reste ayant été financé sur fonds propres et au moyen d'avances auprès de la SWL. La dépense finale s'établit à 1.458.000 euros. Le budget des maisons trois et cinq chambres s'élevant respectivement à environ 156.000 euros et 187.000 euros. (Belga)

Ces nouvelles constructions participent à la revalorisation du bâti existant, les anciennes maisons ayant été détruites en 2006 et 2009. Les opérateurs de logements publics doivent d'ailleurs s'inscrire dans des démarches similaires, estime M. Léonard qui gère un parc de 3.100 logements pour lesquels le loyer moyen, calculé d'une part sur les revenus et d'autre part sur le logement, est de 230 euros. Ces huit habitations s'inscrivent dans un Master Plan comprenant un total de 27 habitations, 16 d'entre elles ayant déjà été construites. Ce projet, débuté en 2013, s'implante sur un terrain à forte déclivité. Les deux zones de construction présentent des largeurs de 26 mètres et prévoient une zone de recul aménagée à front de voirie et un jardinet en partie arrière. La volumétrie des constructions est du type "bel étage" sous toiture plateforme. Le premier étage comprend le séjour, la cuisine et la circulation vers le jardin qui forment un seul et unique espace de vie. Le second est dédié aux chambres et salle de bain. L'organisation est fonctionnelle et ouverte. Quant aux rez-de-chaussée, ils seront particulièrement appréciés pour le rangement des poussettes et des vélos. La subvention de la Société Wallonne du Logement (SWL) s'élève à un montant de 773.500 euros. Le reste ayant été financé sur fonds propres et au moyen d'avances auprès de la SWL. La dépense finale s'établit à 1.458.000 euros. Le budget des maisons trois et cinq chambres s'élevant respectivement à environ 156.000 euros et 187.000 euros. (Belga)