Les 10 à 25 graffeurs commenceront à travailler lundi. Leurs fresques devraient être terminées pour le 13 octobre. Avec les 1.800 mètres carrés qui sont laissés à l'inspiration des artistes, il s'agira du plus grand projet de street art jamais réalisé dans une gare belge.

Ce projet street art vise à augmenter le sentiment de sécurité des voyageurs et des riverains, ainsi qu'à prévenir le vandalisme dans le futur.

La SNCB veut par ailleurs rendre plus visibles les gares bruxelloises moins connues sur les 34 que compte la Région. Le point d'arrêt de Vivier d'Oie est aujourd'hui desservi tant par des trains S (suburbains) que par une liaison IC, qui le relie entre autres au quartier européen. Avec le nouveau plan de transport qui entrera en vigueur le 10 décembre prochain, l'offre S sera encore élargie notamment le week-end avec l'ajout de la liaison S5 qui reliera chaque heure Vivier d'Oie avec Hal, Bruxelles-Schuman et Malines.

L'échevine uccloise en charge de la Culture et de la Propreté Carine Gol-Lescot explique que la commune a déjà fait appel aux graffeurs de l'asbl Propaganza pour le tunnel de la gare de Calevoet, une fresque et des bornes électriques. A la gare de Vivier d'Oie, la commune s'associe à la SNCB pour inclure dans le projet les deux passerelles d'accès qui sont communales. "On se rend compte que les graffeurs sont assez respectueux entre eux et évitent de taguer sur les fresques", constate l'échevine. "On a plusieurs projets de street art sur la commune. J'ai toujours dit être pour la culture en dehors des murs".

Les 10 à 25 graffeurs commenceront à travailler lundi. Leurs fresques devraient être terminées pour le 13 octobre. Avec les 1.800 mètres carrés qui sont laissés à l'inspiration des artistes, il s'agira du plus grand projet de street art jamais réalisé dans une gare belge.Ce projet street art vise à augmenter le sentiment de sécurité des voyageurs et des riverains, ainsi qu'à prévenir le vandalisme dans le futur. La SNCB veut par ailleurs rendre plus visibles les gares bruxelloises moins connues sur les 34 que compte la Région. Le point d'arrêt de Vivier d'Oie est aujourd'hui desservi tant par des trains S (suburbains) que par une liaison IC, qui le relie entre autres au quartier européen. Avec le nouveau plan de transport qui entrera en vigueur le 10 décembre prochain, l'offre S sera encore élargie notamment le week-end avec l'ajout de la liaison S5 qui reliera chaque heure Vivier d'Oie avec Hal, Bruxelles-Schuman et Malines. L'échevine uccloise en charge de la Culture et de la Propreté Carine Gol-Lescot explique que la commune a déjà fait appel aux graffeurs de l'asbl Propaganza pour le tunnel de la gare de Calevoet, une fresque et des bornes électriques. A la gare de Vivier d'Oie, la commune s'associe à la SNCB pour inclure dans le projet les deux passerelles d'accès qui sont communales. "On se rend compte que les graffeurs sont assez respectueux entre eux et évitent de taguer sur les fresques", constate l'échevine. "On a plusieurs projets de street art sur la commune. J'ai toujours dit être pour la culture en dehors des murs".