Le blocage a commencé lundi à 06h00. Les gilets jaunes ont condamné l'entrée du bureau de perception du SPW à l'aide de palettes et de conteneurs notamment. Ils ciblent en particulier les taxes automobiles, dont ils dénoncent les montants trop élevés.

Des tractations ont cependant été menées avec la direction du SPW pour que 10 membres du personnel du call-center puissent accéder à leur bureau dès mardi, "de manière à ne pas impacter les citoyens", souligne M. Jamain.